• Publication publiée :26 septembre 2018
  • Post category:Alimentation

Les principes généraux pour bien s’alimenter

Que ton aliment soit ton médicament et ton médicament ton aliment.

Cette citation empruntée à Hippocrate a toute sa valeur en médecine ayurvédique ; et Lucrèce de rajouter

Ce qui est bon pour une personne est un poison amer pour les autres.

Selon la médecine ayurvédique, il n’existe pas d’aliment « bon » ou « mauvais », chaque individu réagissant différemment selon sa constitution propre.  Comment l’Ayurvéda reconnaît ce qu’il convient de consommer ?

Ne manger que lorsqu’on a vraiment faim. Quand on est satisfait, on n’a pas besoin de se resservir si ce n’est par gourmandise.

Ne pas modifier brutalement ses habitudes alimentaires, en particulier si on est amené à voyager. Il faut laisser à la flore intestinale le temps de s’adapter à un nouvel environnement écologique.

Éviter la consommation de boissons froides qui perturbent agni. Plus l’eau est froide et plus elle est lourde et épaisse donc plus difficile à digérer. Les boissons glacées ou les aliments tous droits sortis du réfrigérateur doivent prendre le temps de s’ajuster à la température ambiante de la pièce et de votre corps avant d’être mangés.

Comme la naturopathie, l’Ayurveda prône la consommation des fruits en dehors des repas à cause de l’incompatibilité digestive s’ils sont consommés après un repas. Cela provoque une fermentation néfaste à la digestion.

Respecter les compatibilités alimentaires. Ne pas mélanger le lait et le poisson par exemple mais du lait de coco à la place. Pour éviter les ballonnements (provoqués par la fermentation de la viande et du lait par exemple), faire cuire la viande avec des oignons, du gingembre et/ ou de l’ail. Le yaourt et le citron provoque l’apparition de calcaire sur les reins.

La cuisson et la mastication des aliments doivent toujours être égales : découper les aliments en morceaux de même taille pour les faire cuire.

Manger des aliments frais, non réchauffés, bio si possibles.

Manger dans une atmosphère saine et sereine en se concentrant sur ce que l’on absorbe.

L’ordre de consommation des aliments est bien codifié en Ayurvéda. Ainsi les aliments durs devraient être consommés en premier, puis les éléments mous, suivis des éléments liquides. Les liquides ont tendance à éteindre le feu digestif, c’est pourquoi il faut arrêter de boire 1/2 heure environ avant le repas et boire environ 2h30 après.

Concernant les saveurs, une séquence d’absorption devrait être observée.

Madhur rasa (la saveur douce) véhiculée par les fruits, est recommandée en début de repas.

Amal rasa et Lavan rasa (saveur acide et saveur salée) sont conseillées au milieu du repas, tandis que Katu rasa, Tickt rasa et Kashaya rasa (saveur piquante, saveur amère et saveur astringente ) devraient être privilégiées en fin de repas.

Notre capacité digestive est plus forte à l’heure du déjeuner. Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article des habitudes à prendre.

Les principes pour pacifier les doshas

Chaque individu possède à la naissance une proportion particulière de son équilibre doshique.

La vikruti définit l’écart par rapport à la nature d’un individu.

Le but de la médecine ayurvédique est de rétablir le bon équilibre doshique.

Pacifier les doshas signifie choisir des aliments qui vont équilibrer la nature doshique prédominante d’un individu, établie par la prakruti. Il faut toujours se rappeler que le dosha qui prédomine dans notre constitution est celui qui est le plus susceptible d’augmenter et il faut bien entendu veiller à ce que celui-ci ne devienne pas excessif.

Il faut savoir que la cuisson est souvent un bon moyen pour transformer les aliments et les rendre plus assimilables. On parle alors de samskãra afin de désigner un perfectionnement par la cuisson.

Il existe également des antidotes des aliments qui peuvent être utilisés au cours de la confection des repas, ou éventuellement consommés de façon spécifique, en même temps que les aliments « nuisibles ».

Classement des aliments par Rasa (Goût)

Madhur rasa (Sucré)

  •  Aliments chargés en glucides dont : sucre, miel, jus de fruits, riz, pain
  • Laitages : lait, crème, beurre
  • Produits d’origine animale : viandes, poisson
  • Huiles
  • Fruits et légumes : betterave, concombre, pomme de terre, pomme, figue fraîche, raison, melon, pêche, poire, prune, fruits secs
  • Épices : réglisse, safran, cardamome, cannelle

Amal rasa (Aigre)

  • Laitages : yaourt, fromage
  • Fruits et légumes : raisin vert, citron, orange, épinard, banane, tomate
  • Vinaigre
  • Aliments fermentés

Lavan rasa (Salé)

Sel marin, fruits secs salés, fast-foods, conserves, algues, fruits de mer

Katu rasa (Épicé)

  • Épices et condiments : oignon, ail, radis, gingembre, piment, clou de girofle, poivre de Cayenne, poivre noir, moutarde épicée
  • Produits d’origine animale : poulet, œuf
  • Huile de Carthame, graines de potiron

Tickt rasa (Amer)

  • Légumes : plantes potagères à feuilles sombres ou amères, pissenlit, fénugrec, racine de gentiane
  • Schweppes
  • Caféine

Kashaya rasa (Astringent)

  • Fruits : banane verte, grenade, canneberge
  • Légumes : haricots, lentilles, brocoli, chou, chou-fleur, céleri, pomme de terre, épinard
  • Cannelle

Rasas (goûts) et Viryas (effets sur le corps) à priviligier par Dosha

Doshas
Rasas à favoriser

Salé, aigre, sucré

Amer, sucré, astringentPiquant, amer, astringent
Rasas à éviterAmer, astringent, piquantAigre, piquant, saléSucré, salé, aigre
Viryas à favoriserChaud, humideFroid, humideChaud, sec
Viryas à éviter
Froid, secChaud, secFroid, humide

Relation entre les 5 éléments et les 6 saveurs (Rasa)

RASAEffet sur les doshasCaractéristiquesElémentsEnergiesEffets post-digestifs
Sucré (doux) VP-, K+Froid, gras, lourdTerre et EauRafraîchissanteSucré
Aigre (acide)V-, PK+Chaud, lourd, grasTerre et FeuÉchauffanteAigre
SaléV-, PK+Chaud, gras, lourdEau et FeuÉchauffanteSucré
Epicé (piquant)K-, VP+Chaud, léger, secFeu et AirÉchauffantePiquant
AmerPK-, V+Froid, léger, secAir et ÉtherRafraîchissantePiquant
AstringentPK-, V+Froid, moyenAir et TerreRafraîchissantePiquant

V = Vata ; P = Pitta ; K = Kapha ; = apaise, pacifie ; + = augmente

Saviez-vous que les aliments chauds peuvent provoquer des fausses couches passées 3 mois de grossesse ? Que les asthmatiques doivent garder le corps chaud pour diminuer les symptômes ? Mieux vaut donc connaître les propriétés des aliments pour les consommer et les utiliser à bon escient.

La théorie ayurvédique ne s’arrête pas là. Les idées sont digérées par l’esprit et l’intellect, les sensations et les aliments par le corps. Ainsi, pour avoir une vie saine et heureuse, il est important de bien nourrir à la fois le corps et l’esprit et de commencer par détoxifier notre corps de tous les écarts de conduite que l’on a eu au préalable (voir la détoxination et le panchakarma)