Les tatouages sot des moyens d’expression donc de l’art. Je ne sais pas vous mais j’avais prévu un piercing à 16 ans puis un tatouage à 18. Mais autant ça a été rapide et peu coûteux de me faire percer le nez en passant à la gare avec des copines, autant à 18 ans, travaillant la nuit pour financer mes études, je n’avais ni les moyens ni le temps de me faire tatouer.

Une fois devenue ingénieur, j’ai commencé à étudier l’ayurvéda et me suis dit que j’avais finalement suffisamment de cicatrices sans en rajouter volontairement. 

Reste l’alternative naturelle et non définitive des tatouages au henné. Attention aux produits utilisés. Il est répété partout que le henné de couleur noire ne peut pas être naturel. Le henné peut également servir pour teindre les cheveux sans les agresser mais je n’ai pas encore testé.

Si vous souhaitez donc faire passer des messages sur votre peau ou la décorer, voici quelques exemples de designs pour vous exprimer :